23/01/2010

La guerre de succession a-t-elle commencé dans le groupe MS J.Canon?

Le groupe Gauche d'Anderlues, a pris connaissance de l'article dans la presse écrite concernant la gue-guerre entre  le groupe de l'ex-bourgmestre-député PS José Canon et le bourgmestre actuel Tison. Il convient de dénoncer le non respect des règles urbanistiques par Philippe Tison, échevin à l'époque. En voilà un qui devrait pourtant montrer l'exemple !  Force est cependant de constater qu'il y a de quoi s'étouffer de rire, à défaut de pleurer quand on sait de qui viend  cette dénonciation...
Le groupe Canon est né de la dissidence de José Canon et Roger Dewilde (surtout  ne pas confondre avec Freddy  Dewille), mi-2005. Or  le permis de bâtir, les travaux, etc, à l'ancienne maison du bourgmestre Tison, datent des années 90. Tout le monde sait qu'alors Tison et Canon étaient  copains comme cochon et  bras dessus, bras dessous.  Aux élections communales de  2000, ils seront encore tous sur la même liste P.S. 
 
Bref, cette torpille envoyée vers Tison n'aurait-elle pas un autre objectif,  une deuxième cible:  Canon lui même ? Il semble, en effet,  que ce sont bien des conseillers de sa liste qui ont  soulevé la question, mais pas, à moins qu'il ne soit atteint de sénilité, par José Canon lui même.  
 
Ben oui , il était bourgmestre au moment des faits ! Donc tout aussi coupable d'avoir, au mieux, fermé les yeux, au pire, d'avoir mal fait son travail. Et son malheureux problème de santé, fin des annèes 90, n'explique pas tout.
 
Il faut aussi dire que le groupe Canon  ne resplendit pas par son travail d'opposition et cherche n'importe quoi pour déstabiliser Tison en faisant fi de sa propre implication dans pas mal de dossiers ! Dernier exemple en date. Lors du dernier conseil communal, ce mardi 19 janvier,  il a été reproché à la majorité, entre autres par la liste Canon,  la réhabilitation stupide d'un ancien bâtiment industriel. Pas de chance ! Le conseiller communal du groupe "Gauche", Freddy Dewille, a du leur rappeler que la majorité P.S, c'est à dire avec José Canon et Roger Dewilde,  qui est venu présenter et défendre ce dossier au conseil communal.
 
De plus, les bruits vont bon train en coulisses. Certains colistiers actuels de l'ex député-bourgmestre avouent avoir à traîner le boulet ....Canon, José de son prénom....
 
Bref, ce que ce dernier reprochait à son ancienne équipe, Tison et consort qui l'ont lâché à cause de son problème de santé, sa nouvelle équipe, aujourd'hui, glisse sur la même pente médiocre pour tenter de trouver un nouveau leader. 
 
J.Canon sera-t-il encore tête de liste, lors du prochain scrutin communal ? Si l'on en croit certains de son entourage, il ne se représenterait plus en 2012.  Cette liste a fait l'erreur (pour le long terme) de s'identifier à une seule personne. Sans une nouvelle image et un nouveau leader (et même avec...) elle s'effondrera aux prochaines élections.
 
L'histoire  l'a démontré dans d'autres lieux, comme la campagne du MR aux dernières élections de 2009: la politique de caniveau ne fait pas forcément recette !
 

Les commentaires sont fermés.