23/09/2009

Capitalisme en crise:quelle alternative syndicale?

 

 

Conférence-débat

Thierry BODSON, FGTB / Thierry JACQUES, MOC / André HENRY, syndicaliste LCR

Charleroi, le 20 Octobre à 18H

Une initiative de la Formation Lesoil

LA RENTRÉE SOCIALE S’ANNONCE CHAUDE

Des efforts budgétaires importants sont annoncés ; on parle d’un déficit de 25 milliards €.

Après avoir arrosé indûment les banques (40 milliards €) avec l’argent du contribuable, l’Etat veut présenter la facture à la population. Certains évoquent une "austérité absolue".

LA CRISE CONTINUE CEPENDANT À FRAPPER

- à la SONACA, près de 450 emplois sont en jeu ;

- le sort d’Opel Antwerpen reste toujours à sceller, mais la fermeture de l’entreprise est en vueavec une perte de 2600 emplois à la clef ;

- La restructuration dans les services publics est dans le point de mire de nos ministres avec son cortège impressionnant de pertes d’emplois : voir la libéralisation du secteur postier et les fermetures des bureaux de poste (Louvain-la –Neuve ; mise en place des facteurs de quartier) ;

- La réduction des emplois dans les ministères et administrations par le non remplacement des départsen pension et les projets d’allongement du temps de travail dans le secteur de l’enseignementcontribueront à cette sombre perspective: plus de 128.000 emplois seront perdus d’ici l’an 2010 ;

- Les petits agriculteurs sont au bord de la faillite suite à la libéralisation imposée par l’agrobusinesset relayée par la Commission européenne ;

- Fin 2009, 800.000 chômeurs et chômeuses devront se serrer la ceinture en attendant des jours meilleurs.

Capitalisme en crise:quelle alternative syndicale?

Malgré les bénéfices engrangés, les grandes entreprises et les banques ne sont pas prêtes à engagerdu personnel, et les économies prévues dans la Sécurité sociale risquent de faire mal aux petits revenus, aux plus démunis. Le ton est déjà donné par les organisations patronales : il faut restructurer afin d’être prêt pour la relance. Marcourt, ministre wallon de l’économie ne dit pas autre chose.

Dans le camp des travailleurs, les organisations syndicales se positionnent au niveau de leur programme, mais pas encore au niveau de leur riposte :

-la FGTB wallonne sensibilise les travailleurs sur la base de sa campagne

LE CAPITALISME NUIT GRAVEMENT A LA SANT

É

-le MOC prend des positions contre les bénéfices faramineux des capitalistes.

MAIS COMMENT ARTICULER CELA DANS LA RÉSISTANCE CONCRÈTE ?

Le défi lancé par le capitalisme au monde du travail peut-il se résoudre sans que le mouvement ouvrier, principalement par l’intermédiaire de ses organisations syndicales, ne remette fondamentalement en cause la nature et le fonctionnement de ce système ?

VENEZ EN DÉBATTRE LE 20 OCTOBRE, AVEC NOS INVITÉS :

Thierry BODSON, Secrétaire Général de l’Interrégionale wallonne de la FGTB

Thierry JACQUES, Président du MOC

André HENRY, ancien délégué syndical du secteur verrier, militant de la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR).

Pour tout renseignements : invernizzi.sandra@skynet.be

e.r.: David Dessers 20 rue Plantin, 1070 Bruxelles

FGTB, Salle Allende, Boulevard Devreux 36-38

18/09/2009

le retour de balancier, quant les socialistes d'Anderlues se couchent à plat devant les libéraux....

Ce mardi 15 septembre 2009,  la majorité a voté  le doigt sur la couture du pantalon une restriction de plus à la démocratie  à Anderlues.

 Tison, le  grand timonier , a  pondu la digne suite de son ancien grand chef, José Canon, 17 ans plus tôt!!

Pour l'opposition, il faudra envoyer par écrit , le jour avant le conseil communal, les points à évoquer dans les points divers. C'est le retour de balancier  suite à la magouille du MR que j'avais dénoncé. Leur échevinne Feron ne résidait pas à Anderlues.

Grâce à ce vôte, dorénavant, la majorité PS-MR aurra tout le temps de tout camouffler.

Quelle honte !!

Freddy Dewille

Conseil communal du 15 septembre 2009, Motion de soutien aux agriculteurs producteurs laitiers

 

Motion de soutien  du conseil communal d'Anderlues– votée à l'unanimité sauf le MR

:

 

Le Conseil communal,

Considérant que la commune d'Anderlues compte sur son territoire bon nombre d’exploitations agricoles;

Considérant que l’activité au sein de ces exploitations doit permettre d’assurer une légitime qualité de vie aux agriculteurs et à leurs familles;

Considérant que ces exploitations tirent une majeure partie de leurs revenus de la production laitière ;

Considérant la chute dangereuse du prix du lait (50 % de diminution en une année);

Considérant que cette baisse de prix par cette politique européenne libérale faussement concurrentielle  met en grande difficulté financière ces exploitations et la qualité des produits pour le consommateur ;

Considérant les légitimes revendications des producteurs laitiers qui veulent obtenir un prix permettant de couvrir les coûts de production, les investissements indispensables et la main d’œuvre;

Considérant qu’en l’absence d’une réaction des autorités responsables un grave péril pèse sur la production laitière familiale;

Considérant que la disparition d’entreprises agricoles familiales s’opèrerait au bénéfice d’importations plus importantes et d’une production réalisée dans des fermes industrielles;

Considérant que la Direction Générale de l’Agriculture estime que le prix de revient du lait est compris en moyenne entre 0,4055 et 0,4505 euros par litre;

Décide de soutenir les agriculteurs producteurs laitiers dans leurs démarches pour obtenir un juste prix de leur production;

 

  • Demande que le prix moyen estimé par la D.G.A. soit pris en compte pour fixer le prix de base minimum d’un litre de lait à payer à l’agriculteur;

  • Transmet, au moyen de la présente motion, les revendications des agriculteurs à Madame Sabine LARUELLE, Ministre Fédérale de l’Agriculture, à Monsieur Benoît LUTGEN, Ministre régional de l’Agriculture et la commissaire européen danoise à l'Agriculture Mariann Fischer Boel .

10/09/2009

Aux membres du Collège Communal d'Anderlues,

Il me reviend que suite au travaux  de la place Paul Pastur, le trotoir qui commence  au coin et  n° 3  de la rue J.Wauters et qui descend vers le viaduc, ce même trotoire descend égallement très fort... de travers, à savoir  vers la route elle même. La pente n'est plus de 3cm au métre  comme à la normal, mais 10 cm au m. Sortir debout  de l'agence banquaire  relève déjà de l'exploit. Cette situation est très dangereuse  déjà maintenant et donc  en plein hiver, ce trotoire sera tout à fait impraticable.
De plus, lorsque l'on se place à une des extémités de ce nouveau...trotoir réalisé ce mercredi 02 /09/09, , par exemple à la hauteur du  n° 11 , on ne peut que constater  l'horreur du travail réalisé; Cela ressemble davantage à la forme de la chenille lors des ducasse, voir des montagne Russe.
Quid?
Freddy Dewille.
Conseiller Communal du groupe Gauche

conseil communal du mardi 15 septembre 2009: Point supplémentaire

 A l'attention du Collège Communal:

 
En vertu de l'article L1122-24 du code de la démocratie locale et de la décentralisation, le groupe Gauche présente le point supplémentaire suivant à l'ordre du jour de la séance du Conseil qui aura lieu le mardi 15 septembre 2009  à la Maison communale.
 
1- Quid suite  à mon interpellation  lors du dernier conseil communal , ou suite un article paru dans  la presse, sur les  problèmes de disfonctionnement au home "Le Douaire"  ?
  
Freddy Dewille, 
 
Conseiller communal du groupe Gauche